Les objets connectés nous privent-ils de notre liberté?

En utilisant des objets connectés il faut s’attendre à délivrer de nombreuses données. Ces données personnelles peuvent être demandées lors de l’utilisation d’applications ou d’objets spécialisés en santé ou en sport, par exemple. Par la suite les objets et applications vont également générer d’autres données nous concernant, la question est alors où vont donc toutes ces données et qu’en est-il de notre vie privée ?

Les objets connectés sont souvent vus comme une forme d’espionnage de la vie d’autrui. Ce sont de vrais recueils de données, toutes plus personnelles les unes que les autres. En effet, comme l’indique leur nom ces objets sont connectés ce qui pose un véritable problème concernant les données, car en s’y connaissant bien il est possible de trouver les informations sur internet et surveiller le propriétaire de l’objet. Il est vrai qu’une fonctionnalité telle que la géolocalisation permet de connaître les habitudes de la personne mais également là où elle vit.

Toutes ces données peuvent servir à bon nombre de personnes et mais il existe des méthodes pour minimiser les risques :

  • D’utiliser un pseudonyme pour partager leurs données.
  • De ne pas automatiser le partage des données vers d’autres services (notamment vers les réseaux sociaux).
  • De ne publier les données qu’en direction de cercles de confiance.
  • D’effacer ou de récupérer les données lorsqu’un service n’est plus utilisé.

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *