WordPress : Faites des gosses !

Bonjour à tous et à toute !

Pour rester dans le « thème » de cette fin de semaine, nous allons parler de WordPress ! 

Vaderetro WordPress !

WordPress est LE système de gestion de contenu libre, l’un des plus populaires, des plus accessibles et des plus simples connus à ce jour.
En novembre 2015, il est utilisé par 25% des sites web dans le monde.

Il permet à plusieurs auteurs de publier des articles, classés par dates et par catégories. Catégories elles-mêmes imbricables, peuvent être affectées à un article donné. De plus, il inclut la gestion des liens externes et également un système de gestion fine des commentaires. À ceci s’ajoutent des fonctionnalités plus mineures, telles que des filtres typographiques, une interface polyglotte, et un système de liens permanents.

 Les 404 et moi même avions donc pour projet, de reproduire à partir d’un modèle donné, un nouveau thème fonctionnel pour WordPress. Comment s’y prendre ? Voici une solution intermédiaire à celle que nos coachs nous avaient conseillé d’appliquer, sans prétendre que c’est la seule et la meilleure…

Les thèmes sont par nature déjà « customisables » , il y a un grand nombre de possibilités, mais il y aura toujours de petites choses que nous voudrions modifier dans le détail : une couleur, une taille de police, bref faire joue-joue avec le CSS de notre thème et bien plus encore…
Le seul hic, c’est que la modification même infime, d’un thème vous empêche de faire sa mise à jour vers une nouvelle version à l’avenir, parce que si vous mettez à jour, alors vous perdez toutes vos modifications…

C’est là où rentre en scène les thèmes enfants ou « child-theme », car ils vont permettre d’utiliser toutes les fonctionnalités du thème choisi, tout en laissant le choix de mettre à jour ce dernier, sans peur de perdre vos modifications.

Le thème enfant est donc basé sur votre thème parent. Tout fichier placé dans le thème enfant et portant le même nom que dans le thème parent, prendra le dessus et écrasera le fichier d’origine (sauf le functions.php).
Bien que ce ne soit pas vraiment nécessaire au vu de la simplicité de la création d’un thème enfant, nous sommes sous WordPress et forcément il n’y a pas un plugin qui peut le faire, mais trois. L’utilisation de ces plugins est à réserver aux purs débutants…

Pour conclure :
Il existe quelques raisons qui pourraient vous donner envie d’utiliser un thème enfant :

Si vous modifiez un thème existant et qu’il est mis à jour, vos modifications seront perdues.
Utiliser un thème enfant vous assure que vos modifications seront préservées.
Utiliser un thème enfant accélère le temps de développement.
Utiliser un thème enfant est une excellente façon de commencer pour apprendre comment développer un thème WordPress.

C’était Charles-Aziz en direct de sa chaise.

Source :
https://codex.wordpress.org/fr:Th%C3%A8mes_Enfant
https://wpmarmite.com/child-theme-wordpress/
https://wpformation.com/theme-enfant-wordpress/

4 thoughts on “WordPress : Faites des gosses !

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *