Des 0 et des 1 mais pas seulement

L’avenir est en marche… on entend souvent cette phrase et elle n’a jamais été aussi vraie en ce qui concerne le monde de l’informatique. Certains diront que c’est la plus fabuleuse invention jamais construite et j’aurais tendance à les croire. Quoi de plus incroyable qu’une invention qui permet d’adapter les lois de l’infiniment petit à notre outil quotidien indispensable ? de nombreux informaticiens en ont rêvé, de grands esprits l’ont fait : l’ordinateur quantique !

Ordinateur quantique ?

Là où nos machines traitent des 0 ou des 1, l’ordinateur quantique traite des 0 ET des 1. C’est le principe de superposition de physique quantique.

A la base, un ordinateur est un ensemble d’interrupteurs sur un circuit électrique. Chaque interrupteur correspond à un bit. Si l’interrupteur est fermé, le bit vaut 0. S’il est ouvert, le bit vaut 1. Le chemin que parcours l’électricité dans le circuit détermine le résultat du calcul. Jusque-là tout va bien.

qubits principe

Un interrupteur quantique peut, lui, être fermé et ouvert. De façon simplifiée, imaginez un interrupteur qui s’ouvrirait de façon progressive. Il peut coder 100% de 0, 30% de 0 ET 70% de 1 ou 60% de 0 ET 40% de 1… On appelle ça un qubit. Et c’est là toute la puissance de l’ordinateur quantique.

je ne suis sûre de comprendre

Quand avec 3 bits, pour faire un calcul impliquant toutes les combinaisons possibles, il faut 8 opérations (soit 2³). Avec un 3 qubits, il suffit d’une opération. 3 qubits pouvant coder 8 combinaisons en même temps. Imaginez 30 qubits, ce sont 230 calculs qui sont effectués en une seule opération. C’est plus d’un milliard de calculs avec seulement 30 qubits !

of course

Voilà le principe de base du système mais STOP aux explications qui font fumer les neurones !

Et c’est pour quand ?

Ceux qui n’auraient pas déjà changé de page se disent sûrement : « c’est bien tout ça, mais ce n’est pas demain la veille que ce petit bijou verra le jour ! ».

Faux ! il existe déjà des prototypes : plusieurs grands projets sont développés en parallèle. On y retrouve, entre autres, IBM et D-Wave Systems (acheté par Google en 2013) mais aussi l’université de Yale et l’Ecole Normale Supérieure (cocorico !).

Il reste néanmoins pas mal d’obstacles et de limites techniques à dépasser, mais les avancées ces dernières années ont été fulgurantes. Donc, même s’il n’y a pas de certitudes, on peut espérer parvenir à développer un jour un ordinateur quantique universel.

applause

Bon, on est bien d’accord, quand un peu plus haut j’évoque  » notre outil quotidien », soyons clairs : avec de telles performances,  l’ordinateur quantique n’a pas pour but de remplacer votre portable à la maison ou votre ordinateur de bureau. Ceux-ci ne sont pas prêts de déserter nos bureaux. En revanche, les supercalculateurs ont, peut-être, un peu de soucis à se faire.

En conclusion, ce concept (évoqué pour la 1ere fois en 1981 !) qui semblait impossible est devenu une réalité. Un jour, on pourra programmer l’improgrammable, décrypter l’indécryptable, tout révolutionner… d’ici là, pour ma part, je vais déjà apprendre à coder ce qui est codable!

Sources :

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *